Backlash : ce terme désigne le jeu fonctionnel plus ou moins conséquent qui existe entre la denture hélicoïdale de la vis tangente et la denture de chacune des roues qui sont employées pour provoquer la rotation des axes de déclinaison et d'ascension droite. Ces jeux de fonctionnement, bien qu'indispensables à une bonne marche de la monture, doivent être à peine perceptibles pour optimiser son utilisation (minimiser l'erreur périodique, minimiser le temps de réponse à un changement de direction, éviter les à-coups, réduire risques de blocage des moteurs, etc).

D'un point de vue pratique ces jeux peuvent être mis en évidence s'il existe la possibilité de communiquer un mouvement latéral de grande amplitude, les freins étant serrés, à l'un ou/et l'autre des deux axes de la monture. Pour l'utilisateur l'existence d'un jeu conséquent est assez pénible puisque cela se traduit par un délais plus ou moins grand entre le moment où l'on appuie sur le bouton de changement de direction de la raquette de commande et le moment où l'on observe effectivement un déplacement (le temps d'attente est fonction du jeu à rattraper et de la vitesse de rotation choisie....sur les montures d'entrée et de milieu de gamme il n'est pas rare de voir s'écouler plusieurs secondes avant de voir le mouvement s'inverser). 

Il faut noter que lorsqu'on met en œuvre un autoguidage ce problème du backlash est plus critique pour l'axe de déclinaison que pour l'axe d'ascension droite. En effet, du fait du mouvement Ouest-Est, le contact vis tangente/roue dentée se fait toujours du même côté de la denture de la roue dentée (tout au moins lorsqu'on effectue des corrections de vitesse pour de l'autoguidage : en général une accélération dans le sens Est → Ouest se fait en augmentant, à partir du mouvement normal à vitesse sidérale, la vitesse de rotation du moteur d'ascension droite d'une fraction de la vitesse sidérale ; une correction vers l'Est se fait quant à elle, non pas en changeant le sens de rotation du moteur, mais en imposant un mouvement  - dans le même sens Est → Ouest - à une vitesse inférieure à la vitesse sidérale). 

Par contre, en déclinaison, du fait de l'absence de mouvement d'ensemble, un changement de direction se traduit par une inversion du sens de rotation du moteur... et par des rattrapages systématiques des jeux de fonctionnement. C'est la raison pour laquelle il est souvent conseillé de décaler légèrement sa monture, par rapport à une mise en station parfaite, de telle manière que le rattrapage à effectuer en déclinaison se fasse toujours dans le même sens.

Le backlash peut être minimisé, sur bon nombre de montures, en réglant la position relative vis tangente/roue dentée (il existe généralement des vis de réglage qui permettent, par l'intermédiaire des blocs de roulement, d'ajuster l'orientation - en hauteur et latéralement - de la vis sans fin/roue dentée) : le jeu de fonctionnement doit être le plus faible possible tout en laissant la possibilité de tourner la vis tangente sans avoir à forcer (on doit pouvoir la faire tourner avec le pouce).

A noter que de nos jours l'électronique de nombreuses montures offre une fonction "backlash" ou "anti-backlash" qui se propose, après étalonnage, de rattraper les jeux de fonctionnement plus rapidement en imposant, pendant une courte durée, une vitesse de rotation plus grande au moteur... Attention cependant, cette fonctionnalité ne fait généralement pas bon ménage avec l'autoguidage : il faut alors penser à la désactiver.